Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Arbres et haies remarquables
Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités Arbres et haies remarquables
Actions sur le document

Arbres et haies remarquables

Plus de 40 sujets isolés à Sprimont ! "Au-delà de leur simple condition naturelle, les arbres ont servi à travers les siècles, aussi bien de support à la foi et aux croyances, de lieu de justice ou d’instrument de gestion de l’espace et des frontières. Aujourd’hui, l’arbre est toujours signe de force et de durabilité. Cette « force tranquille » est néanmoins bien fragile ; notre patrimoine arboré a payé un lourd tribut à l’extension de l’habitat et à la péri-urbanisation de nos campagnes". (extrait du site de la Wallonie sur les arbres remarquables)

 

Les arbres et haies remarquables

Afin d’assurer leur protection, mais aussi d’attirer l’attention sur un patrimoine vivant de grande valeur présent dans notre environnement immédiat, certains arbres et haies jugés « remarquables » font l’objet d’un classement. Leur liste est établie par les communes à l'initiative des fonctionnaires délégués et concernent des sujets présents tant sur les espaces publics que privés. Pour être élus, ces arbres et haies remarquables doivent présenter un intérêt paysager et/ou historique, dendrologique (étude de reconnaissance et classification des arbres), de curiosité biologique, folklorique ou religieux, une taille exceptionnelle ou constituer un repère géographique (limite, borne...).

Au total, la Wallonie et ses 262 communes comptent actuellement 25.000 arbres et (zones de) haies remarquables disséminés dans près de 13.500 sites différents ; tous sont cartographiés et fichés. Les arbres et haies remarquables sont protégés : toute modification de leur silhouette ou toute velléité d’abattage requièrent une autorisation délivrée par le Collège communal après consultation des services du Département de la Nature et des Forêts. La cartographie des arbres et haies remarquables est accessible sur le géoportail de la Wallonie (voir en fin d’article).

 

Et à Sprimont ?

On compte plus d’une quarantaine d’arbres remarquables à Sprimont, souvent isolés, parfois en bouquet, auxquels il faut ajouter la drève de 140 hêtres pourpres située dans une propriété privée à Andoumont. Etonnamment, rares sont les sites comptant plusieurs sujets, alors que de beaux parcs agrémentent plusieurs châteaux et vastes maisons anciennes. N’y aurait-t-il pas de beaux sujets absents de la liste ?

La commune compte également 3 haies remarquables qui, pour les avoir vues, ne m’ont pas vraiment séduit malgré leur caractère libre et mélangé. Certaines belles zones bocagères non listées demeurent pourtant sur le territoire communal. 

Avec le temps, plusieurs arbres ont disparu, abattus pour des raisons de sécurité comme le vieux noyer au centre de Dolembreux ou un des deux marronniers de l’ancienne école de Banneux, ou ont été renversés sous le poids des ans et la force du vent comme ce vénérable chêne pédonculé qui trônait sur un talus entre les hameaux de Playe et de Horchamps. En se promenant dans la Commune, on a aussi tôt fait de remarquer quelques très beaux arbres, parfois même accompagnés d’une croix ou d’une potale, mais ne figurant pas sur la liste.

Regardons cela d’un peu plus près… à partir de photos.
 

Un patrimoine vivant

27 villages et hameaux sont reconnus à Sprimont, mais aucun arbre n’est classé dans son principal village ! Il est vrai que les quelques séquoias du parc communal ne sont pas exceptionnels en soi, ni les quelques beaux hêtres d’ailleurs. Pas loin de là, le village de Lincé est bien mieux loti avec son frêne, son châtaignier et son charme qui ne manquent pas de personnalité ! Jugez-vous-même.

 

 

 

 

 

 

Tourmenté, ce magnifique châtaignier est encore là pour longtemps.

C’est un frêne qui se cache derrière cet abondant lierre qu’il faut lui aussi préserver : nul doute qu’une myriade d’oiseaux s’y abrite ! 

Un charme à la silhouette particulière. Et qui, lié au monument « Hazotte », est planté à l’endroit où furent fusillés 35 habitants les 6 et 7 août 1914. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tilleul non classé Sur le Baty (photo actuelle et ancienne carte postale)

Il est d’autres arbres de Lincé qui mériteraient franchement d’être classés, d’autant plus que nous avons la grande chance que l’un d’entre eux ait été pris en photo au début des années 1900 ; à lui seul, ce beau tilleul de presque 3 m de tour met tout le quartier en valeur !

charme non classé Rue de NamoseyeEt que dire de ce catalpa planté lui aussi au cœur de l’habitat et qui,
quelques mètres plus bas que l’église, offre un repère, son feuillage
et son ombrage aux passants ?

Catalpa de Lincé

 

Rue de Namoseye, à la sortie du village, notons enfin ce superbe charme
lui aussi non classé dans une prairie qui offre un paysage grandiose.
charme non classé Rue de Namoseye 

 

 

Si nous remontons sur la N30 à hauteur du Hornay, on passe à côté d’un noyer perché sur le talus et qui abrite un ancien four à pain !
Facile d’imaginer un des usages des cerneaux à l’époque. Le brou est quant à lui obtenu à partir de la chair qui entoure le noyau ; ce pigment naturel sert pour la teinture du bois. Le noyer est certainement l’arbre qui débourre le plus tard au printemps. Ses très grandes feuilles composées de 7 à 9 folioles offrent un couvert léger. Le bois du noyer est lui aussi de grande valeur et utilisé pour la réalisation de crosses de fusil, la sculpture, l’ébénisterie et la coutellerie. Mais c’est la loupe, excroissance du tronc d’arbre, qui est la plus recherchée, à ne pas confondre avec la ronce taillée dans une protubérance présente à la souche de certains arbres. Les motifs de bourgeonnements serrés avec de nombreux picots pour la loupe et l'aspect tourmenté et enchevêtré de la ronce sont uniques !

 

A Dolembreux, au carrefour formé par la Rue Piretfontaine (N674) et le Chemin des Goffes se dresse un gros chêne pédonculé de 300 cm de circonférence. Un peu derrière, un frêne aux dimensions semblables semble vouloir le concurrencer !

 

Une petite route champêtre et on arrive dans le hameau de Hayen, fier de son insularité et de la beauté de ses murs et de son écrin rural. Si un vieux noyer du centre du hameau a dû être abattu en 2006, s’y dresse toujours fièrement le tilleul à grandes feuilles et le calvaire de 1857 à ses pieds. Contrairement à ce que m’indique la fiche, les rameaux et la cime générale de l’arbre révèlent que sa santé n’est pas au mieux. Sans doute faudra-t-il le remplacer dans quelques années mais personne n’est évidemment pressé de se séparer d’un ami aussi fidèle.

Un peu plus en retrait dans une prairie proche d’un chemin de campagne, c’est un colosse qui se dresse : de ce chêne pédonculé de plus de 4 m de tour, ma fiche renseigne un « bel arbre ». En effet !

En remontant via une petite route en direction du carrefour de Dolembreux, je ne peux manquer quelques beaux saules têtards, arbres généralement non classés car très nombreux dans certaines régions et assez peu longévifs mais tellement caractéristiques dans nos paysages…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tilleul + calvaire de Hayen / Saule têtard (non classé) 

 

Un saut vers le nord de la Commune nous conduit d’abord à Gomzé-Andoumont. Ces 140 hêtres rangés au cordeau formant une drève aujourd’hui assoupie offre un paysage d’une très grande beauté, évoluant au cours des saisons. Les groupes de pinsons sont nombreux en hiver à s’y nourrir des faînes au sol. Même si d’autres arbres sont classés plus dans le centre de ce hameau bien préservé, ce sont ces alignements de bouleaux âgés et recoupés à mi-hauteur qui ont toujours marqué mon attention sur le plateau, Rue Croix Henrard.

Drève de hêtres pourpres + bouleaux en bordure de voirie

 

 

 

 

 

Avant d’arriver à Louveigné par le bas de la côte des Forges et la N62, on passe à hauteur de la station d’épuration par lagunage où se trouve - en bord de voirie - un superbe chêne rouge d’Amérique dont les couleurs féériques en automne offrent une porte d’entrée accueillante aux visiteurs. Absent de la liste, lui aussi mériterait d’être classé ! Le parvis de l’église St-Remacle accueille l’arbre de l’indépendance ; un hêtre pourpre en fait, planté pour marquer le centenaire de notre pays et qui habille le côté gauche du clocher et son porche.

Chêne rouge d’Amérique le long de la route + Hêtre pourpre à côté de l’église 

 

Au milieu de la Rue de la China, vous ne pourrez pas manquer le tilleul à grandes feuilles qui, comme on me le faisait remarquer, doit avoir été recépé dans son jeune âge pour présenter aujourd’hui de fortes branches aussi verticales. Il paraît qu’il embaume tout le coin de son parfum lors de la floraison, ce que l’on peut croire volontiers. À ses pieds, une croix sur un socle de pierre. 

Tilleul de la rue de la China :
- sans feuilles 
- avec feuilles (photo Albert ETIENNE)

 

 

 

 

Dans le parc privé d’une très classique demeure ancienne faisant le coin de cette rue et de la Rue de la Gendarmerie, un hêtre majestueux offre un beau contrepoint à l’architecture rigoureuse des lieux. Juste derrière, un très beau platane formant plusieurs grosses branches-troncs semble plus timide, caché dans l’intimité du parc. En me dirigeant vers la Rue du Doyard où m’attend un noyer remarquable, je remarque les aménagements en cours de finition du parking de délestage et de la nouvelle plaine de jeux du village. Un rapide coup d’œil m’informe que les 4 baliveaux tout récemment plantés au centre de ce vaste espace ouvert sont d’une triste essence exotique ; quel dommage de ne pas avoir profité d’une si belle occasion pour planter les successeurs de ces beaux arbres de nos régions qui nous ravissent tant, et qui sont aussi des éléments importants de notre réseau écologique !

nouveau parking  + noyer de Louveigné 

 

Tiens, l’arbre le plus visible en plein cœur de Louveigné n’est pas classé ; pourtant, ce tilleul de la… Place du Tilleul est très cher aux yeux des habitants, d’autant plus qu’il abrite une croix en fer. Une lacune qui pourrait être comblée facilement. 

le tilleul (non classé) + la croix en fer à ses pieds 

 

 

 

 

 

 

 

En direction de Banneux, j’observe un beau bouquet de 6 hêtres pourpres en retrait côté ouest de la voie rapide. Vivement les feuilles que cet ensemble donne le meilleur de lui-même. Au cœur du village, mon appareil photo se pose sur le chêne rouge d’Amérique qui habille la façade latérale sud de l’Eglise Saint-Léonard. Son entre deux âges nous promet un épanouissement qui ira crescendo dans les futures années.

Chêne rouge d’Amérique à côté de l’Eglise Saint-Léonard de Banneux  

 

 

 

 

 

 

Et quoi d’autres à Sprimont ? On ne va quand même pas tous les citer !

Citons peut-être encore le hêtre pourpre, le platane (cet arbre d’alignement courant dans le sud de la France et qui perd son écorce sous forme d’écailles sur fond jaunâtre) et les 2 séquoias géants du parc du château de Florzé, que l’on aperçoit de la route. Ou encore le buis de Fraiture, très bel arbre à la symbolique riche et complexe, liée à la persistance de son feuillage vert et la dureté de son bois.

Par contre, le merisier de 360 cm de tour situé près de l’E25 à l’est du village de Damré, habillé comme une mariée lors de ses floraisons printanière, s’est cassé à 4 ou 5 m de haut ; sa quille est aujourd’hui fréquentée par les pics. Le charme lui aussi classé situé juste à côté est quant à lui par terre !

 

 

 

Arbre cassé à Damré

 

Nous espérons que ce passage en revue de quelques-uns des plus beaux arbres de Sprimont vous les fera apprécier, si ce n’était déjà le cas. A part 2 séquoias, tous sont des feuillus dont la livrée change donc avec les saisons (sauf le buis bien sûr, dont les petites feuilles vertes sont persistantes).  En juin, nous ajouterons une nouvelle photo de chaque arbre cadré de la même manière, et peut-être en automne aussi… Mais n’oubliez surtout pas de les admirer lors de vos promenades, ça ne peut que leur faire du bien !

Vous aimeriez qu’un bel arbre soit classé remarquable, ou consulter leur cartographie sur le territoire : lisez la fiche qui suit !

 

« Novembre 2017 »
Novembre
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
Notre newsletter
Votre email

HTML
Text
Visitez les archives
Annuaire