Actions sur le document

Fraiture

Fraiture : Ce nom vient du latin fractura, qui signifie : terrain vague, terre inculte, friche ou encore fracture. Au 14e S., on retrouve le mot Fraiteur.

Sous le nom de « Freteur », le village faisait autrefois partie du comté de Logne et de la principauté abbatiale de Stavelot-Malmédy, dont les chartes mentionnent le nom dès 1350. A cette époque, Fraiture-sur-Amblève possédait ses propres instances communales et judiciaires (cour de justice dirigée par un certain Johan de Filoz et prison). Le hameau jouissait d’un certain prestige et d’une totale indépendance. Quant à l’église Saint-Nicolas, l’écrivain Georges Laport affirme qu’elle existait déjà au 14ème siècle. Dans les chartes de l’abbaye de Stavelot-Malmédy, il n’est fait mention pour la première fois de l’église qu’à la date du 25 mai 1551.

A la fin du régime principautaire (1773), Fraiture passe sous la dépendance de Comblain-au-Pont (Comblen à l’époque). Elle le restera jusqu’en 1977, année de la fusion des communes, qui voit le passage de Fraiture sur le territoire de la commune de Sprimont. Actuellement, le hameau compte quelques 400 habitants.