Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Mobilité / Réseau de mobilité active

Réseau de mobilité active

La commune de Sprimont travaille depuis plusieurs mois à la création d’un réseau cyclable afin répondre à la demande des nombreux Sprimontois qui souhaiteraient se rendre sur leur lieu de travail en toute sécurité.

Ce réseau communal de mobilité active est principalement destiné aux déplacements quotidiens professionnels, scolaires ou utilitaires à pieds ou à vélo. Le tracé de ce réseau a été déterminé de manière à constituer un maillage structuré permettant de relier entre eux les villages et quartiers résidentiels aux différents pôles d'attractivité (écoles, zonings d’activités économiques, commerces, communes voisines, gares...), en évitant au maximum les voiries régionales.

A terme, le réseau permettra également aux Sprimontois de se rendre à Liège, via Embourg et Chênée, sans encombre. Un dossier de demande de subsides vient d’ailleurs d’être déposé, en partenariat avec la commune de Chaudfontaine, auprès de Liège Europe Métropole pour la réalisation d’une liaison cyclable Dolembreux-Beaufays. Grâce à cette liaison, les Sprimontois pourront rejoindre le réseau de mobilité douce, déjà bien développé, de la commune de Chaudfontaine.

Le réseau communal de mobilité active de Sprimont sera également complémentaire au réseau des « points-nœuds » développé par la Province de Liège, puisque celui-ci a avant tout une portée touristique.

La mise en place du réseau de mobilité active de Sprimont nécessite cependant la réhabilitation de chemins vicinaux oubliés, notamment par la pose d’un revêtement facilitant les déplacements pédestres et cyclables, ainsi que le balisage de certains tronçons traversant des quartiers résidentiels peu fréquentés par les automobilistes. Les travaux d’aménagement et de balisage débuteront dans les mois à venir, de même que divers aménagements de cheminements en faveur des modes doux.

Durant leur parcours, les cyclistes seront susceptibles d’emprunter trois types de zones :

  • Les zones en sites propres, réservées aux cyclistes, piétons et cavaliers : dans la mesure du possible, des dispositifs y seront installés pour empêcher l’accès aux véhicules motorisés (en vert sur la carte ci-après);
  • Les zones partagées avec les véhicules agricoles, telle que l’actuelle rue de Wachiboux (en orange sur la carte ci-après);
  • Les zones partagées avec les voitures (quartiers résidentiels) : une signalisation adéquate sera apposée et des pistes cyclables suggérées seront matérialisées (en rouge sur la carte ci-après).

 

Ce projet de réseau de mobilité active n'est pas figé dans le temps. Il est toujours susceptible d'être modifié si des contraintes techniques empêchent la création de certains tronçons ou si des itinéraires alternatifs plus pertinents sont identifiés. De même, l'objectif est, à terme, de compléter ce réseau pour desservir plus de villages et pour augmenter sa portée géographique.

Actions sur le document